Dermatologie et Esthétique

Le docteur Nina Roos vous
accueille aussi sur son site
docteurninaroos.fr

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - shampooing

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi, 6 juin 2011

LES SHAMPOOINGS SOLIDES: QUEL INTERET REEL ?

shampoings solides

Les adeptes de produits naturels ou bio connaissent, les autres peut-être pas. Les shampooings solides sont tout simplement des shampoings en forme de savonnette que l’on trouve plutôt chez les fabricants orientés vers les produits naturels.

Leurs avantages sont multiples, mais ils présentent aussi quelques inconvénients, à connaître avant de faire son choix. Parmi les avantages des shampoings solides, on trouve donc: le minimalisme de leurs emballages (donc plus écolo), et si l’on se tourne vers le bio un produit qui va être plus respectueux de l’environnement.
En dehors des labels bio, les fabricants de produits naturels limitent également l’adjonction de substances « douteuses » ou sujettes à controverse, tels les potentiels perturbateurs endocriniens (parabens, sodium laureth et sodium lauryl sulfates, et fragrances notamment), et divers excipients régulièrement impliqués dans des allergies de contact ( fragrances encore, cocoamidopropylbétaïne etc…). Enfin, le caractère plus économique à l’usage, de ces shampoings, a aussi son intérêt.

Mais naturel ou bio ne veut pas dire produit idéal et inoffensif. Les possibilités d’allergies ou d’irritations existent, l’adjonction d’huiles essentielles soit faire respecter leurs précautions d’emploi et il faut bien reconnaitre les petits défauts de ces shampoings: qualités cosmétiques parfois limitées (qui dit suppression des tensio-actifs dit moins de mousse, ce qui est parfois mal perçu par le consommateur), difficultés d’approvisionnement (on ne trouve pas forcément de shampoing solide au « supermarché du coin »), et quand on partage sa salle de bain à plusieurs, on ne partage pas forcément son savon…

Enfin, chez les gens ayant une réelle pathologie du cuir chevelu (irritations, pellicules…), les shampoings solides n’offrent pas les mêmes possibilité qu’un shampoing traitant issu d’un laboratoire cosmétique spécialisé. Sans oublier que le choix d’un cosmétique, qu’il soit solide ou liquide, passe aussi par des notions très subjectives et relève souvent du plaisir d’utilisation. Aux fabricants maintenant d’allier écologie, sécurité et créativité !



Source photo : http://www.codina.net/Fiche_06_utilisation_shampooing_solide.shtml

lundi, 5 octobre 2009

DU NOUVEAU DANS LES PELLICULES

Qu'elles soient occasionnelles ou permanentes, sèches ou grasses, associées ou non à des démangeaisons et des plaques rouges, la présence de pellicules est en général très mal vécue pas les patients. On sait aujourd'hui que la dermite séborrhéique (rougeurs et démangeaisons du cuir chevelu) et la présence de pellicules sont le même versant d'une même maladie lié à la présence de certains champignons sur la peau: les pellicules n'étant que l'expression a minima de la dermite séborrhéique.

Principal problème de cette affection: ses fréquentes récidives (favorisées par le stress et la sécrétion sébacée), son installation dans la durée. Question traitement, il existe toutes sortes de shampooings dans le commerce, en supermarché (Head and Shoulders) ou parapharmacie (Nodé DS, Squaphane P ou E, Stiprox). En pratique, c'est votre peau qui choisira !

Une nouveauté mérite d'être signalée cette année: il s'agit du shampooing Phytéol Intense®, des laboratoires phytosolba. Les études ayant précédé sa commercialisation font penser qu'il s'agit d'une arme utile dans les états pelliculaires modérés à sévères, avec démangeaisons. Il s'utilise 2 à 3 fois par semaine, durant un mois et s'achète en parapharmacie.

Si toutefois vous ne vous en sortez plus à la maison, il peut être utile de faire le point avec votre dermatologue afin de confirmer le diagnostic, et de discuter de traitement disponibles sur ordonnance afin de contrôler les poussées.