Dermatologie et Esthétique

Le docteur Nina Roos vous
accueille aussi sur son site
docteurninaroos.fr

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - maquillage

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi, 8 décembre 2014

FAUT-IL METTRE DE LA CREME APRES S’ETRE DEMAQUILLEE ?

demaquiller.png

Avouons-le : nous oublions parfois voire systématiquement de mettre de la crème après le nettoyage du visage. Pourtant ce geste est nécessaire au bon équilibre de la peau. Voici 10 raisons de mettre de la crème après s’être lavé le visage:

  1. Car les nettoyants (moussants ou sans rinçage) enlèvent le film qui protège la surface de la peau.
  2. Car une peau asséchée par le lavage va graisser en réflexe pour reconstituer le film hydrolipidique de la peau (donc bonjour boutons et points noirs ).
  3. Car la peau a besoin de soins pour se régénérer la nuit.
  4. Car la peau a besoin de soins pour lutter contre les effets du stress de la journée
  5. Car une peau déshydratée devient terne et rugueuse.
  6. Car une bonne hydratation aide à lutter contre les rides
  7. Car une bonne hydratation le soir permet une meilleure tenue du maquillage le jour.
  8. Car c’est le moment où les soins sont les plus efficaces.
  9. Car cela évite inconfort et tiraillements.
  10. Car le massage à l’application de la crème active la microcirculation et stimule le renouvellement cellulaire.



Source photo : http://fashion.telegraph.co.uk/beauty/news-features/TMG11195937/Halloween-make-up-ideas-the-Pop-Art-how-to.html

lundi, 7 juillet 2014

COMMENT SE MAQUILLER QUAND ON A LA PEAU GRASSE ?

peau_grasse_4.png

Casse-tête ultime des peaux à imperfections : comment choisir le maquillage ? Comment camoufler sans briller, et sans aggraver le problème ?

Tout d’abord, il est utile de rappeler que le maquillage doit être appliqué sur une crème de base, elle-même appliquée sur une peau nettoyée. Cela permet une bonne tenue du maquillage et une bonne hydratation de la peau.
Le choix de la crème hydratante du matin est important : il faut privilégier les crèmes très fluides, qui ne feront pas d’occlusion et ne boucheront pas les pores durant la journée.

Concernant le choix du maquillage, là encore, il faut privilégier les textures fluides. On oublie donc les superpositions de couches destinées à camoufler, plus la poudre par-dessus …Il vaut mieux effectuer ces superpositions sur les boutons eux-mêmes, et opter pour un fond de teint fluide sur le visage entier. On peut donc mettre d’abord du correcteur vert sur le bouton, puis du correcteur beige, puis simplement le fond de teint ou la BB crème par-dessus.
Il faut également résister à la tentation d’utiliser les fonds de teint correcteurs de parapharmacie, qui sont généralement trop couvrants pour les peaux grasses.

lundi, 26 septembre 2011

COMMENT SE DEBARRASSER D’UN BOUTON ?

Toujours prompt à sortir lorsqu’il ne le faut surtout pas, le gros bouton – lésion inflammatoire d’acné – est LA catastrophe à éviter les jours de rendez-vous.

débarasser bouton

Malheureusement, lorsque cela arrive (on dirait qu’ils font même exprès parfois…), inutile de s’exciter dessus, vous ne ferez que vous arracher la peau, et risquez de vous faire une cicatrice. Voici plutôt ce qui peut vous aider à résorber la lésion en une nuit. Dans les produits de votre pharmacie qui ont fait leur preuve, vous pouvez utiliser les produits alcoolisés, qui vont sécher le bouton, à force de répéter les applications : alcool de 70 à 90 °, Erythrogel ou Dalacine Topic (sur ordonnance)…

Parmi les produits de cosmétiques, je conseille d’avoir chez soi de l’argile verte pour les peaux acnéiques : en masque hebdomadaire cela exfolie le visage et atténue les lésions rétentionnelles, et en cas de gros boutons, un « emplâtre » à laisser poser toute la nuit diminuera significativement la taille de la lésion. Pour les paresseuses, il en existe un tout prêt chez Sanoflore (le masque purifiant) : une noisette le soir sur le bouton, tout simplement.

Si vous avez régulièrement des lésions inflammatoires, je vous conseille de vous munir d’un crayon stop-bouton (ex : Kéracnyl Stop Bouton de Ducray), à emporter dans le sac ou la trousse pour renouveler les applications dans la journée. Une petite visite chez le dermatologue permettra également de mettre en route un traitement de fond de votre acné.

Enfin, si vous n’avez rien d’autre sous la main, sachez qu’une bonne noisette de dentifrice le soir peut aussi suffire à désenflammer les lésions kystiques. Ne pas oublier de bien nettoyer le matin, car ça colle…

Et si vous vous maquillez, une bonne crorrection de la couleur peut être obtenue avec l’application successive d’un crayon ver, puis beige (ex : gamme Couvrance chez Avène), puis de votre fond de teint.

lundi, 4 juillet 2011

DEMAQUILLAGE DES PEAUX SENSIBLES : LES BONS GESTES A ADOPTER

démaquillage

Toutes celles qui ont une peau sensible et réactive le savent : le démaquillage peut virer au cauchemar et on ne sait parfois plus de quelle façon procéder pour ne pas agresser les peaux intolérantes.

Première chose à savoir, une peau sensible peut être maquillée, à condition d’appliquer en base une crème destinée aux peaux réactives, et de se tourner vers un maquillage léger minéral ou issu d’un laboratoire de dermocosmétique. Mais que vous maquilliez ou pas, la peau du visage, même sensible doit être nettoyée le soir, et débarrassée de la poussière et des saletés de la journée. Afin de limiter les agressions, voici quelques gestes simples qui devraient rendre ce temps de toilette moins traumatisant pour la peau.

Tout d’abord, éviter l’eau du robinet directement sur la peau. Sa teneur en calcaire et sa température souvent trop élevée ou trop fraiche font flamber les peaux sensibles. Si certaines optent en désespoir de cause vers de l’eau minérale, filtrée voire déminéralisée, je vous conseille tout de même d’investir dans une lotion micellaire ou un lait de toilette, qui permettent d’enlever tout le maquillage en douceur.

Deux règles d’or pour ce geste : ne pas frotter, et utiliser plusieurs cotons si nécessaire.

De plus, bannissez le savon pour la toilette du visage : en dissolvant les graisses, il attaque les lipides assurant la cohésion des couches superficielles de l’épiderme, autrement dit, il décape la peau et compromet sa fonction barrière.

Ensuite, lisez les emballages et vérifiez que le produit de toilette en question ne nécessite pas de rinçage. Si toutefois vous préférez rincer, il vaut mieux utiliser un brumisateur d’eau thermale apaisante : Avène ou Uriage en particulier. Enfin, une crème suffisamment riche devrait vous permettre de passer une nuit confortable.

Si vous voulez des noms, sachez que ma préférence va aux solutions nettoyantes suivantes, douces, fraiches et vraiment démaquillantes (pour celles qui mettent du fond de teint en particulier) :

  • Sensiphase gelée micellaire chez A-Derma
  • Créaline H2O lotion micellaire chez Bioderma
  • Et chez Avène : la lotion nettoyante pour peaux intolérantes, voire le lait nettoyant Tolérance Extrème (attention l’emballage est très semblable à la crème hydratante de la même gamme).

Source photo

lundi, 27 juin 2011

LE MAQUILLAGE POUR FILLETTES : EST-CE BIEN RAISONNABLE ?

maquillage

Lancée en mars 2011 par la chaine américaine Walmart, la gamme de cosmétiques Geo Girl (Pacific World Corp.) pour fillettes de 8 à 12 ans a beaucoup fait parler d’elle. Présentée avec une approche écologique ( l’emballage est recyclable, on n’en attendait pas moins tout de même…) et respectueuse des peaux sensibles, formulée à base d’ingrédients naturels, cette gamme soulève de nombreuses questions auprès des parents et des dermatologues.

La première est de savoir ce que doit contenir un cosmétique pour enfant. La réponse est simple : dans cette tranche d’âge, on trouve deux types de peaux globalement : les peaux sèches chez les enfants atopiques (c'est-à-dire présentant de l’eczéma et/ou de l’asthme), et les peaux ayant déjà une tendance acnéique, donc nécessitant des soins anti-acné (acides de fruits et substances anti-inflammatoires). Dans les deux cas, le savoir faire d’un laboratoire de dermocosmétique est requis, que ce soit pour la formulation du produit ou pour la réalisation des tests de tolérance et efficacité.

La deuxième grande question est de savoir si, en cas de peau normale, un enfant a besoin d’un cosmétique quotidien sur le visage (ne cherchez pas, la réponse est non) , en particulier de maquillage, comme le propose la gamme Geo Girl … Avec 69 produits (une gamme énorme donc) parmi lesquels : blush, mascara, rouge à lèvre, et…crème anti-rides !! Non vous ne rêvez pas. On ajoute donc à la féminisation précoce et forcée le stress de la lutte anti-âge.

Les points de vue divergent là-dessus, avec deux grandes tendances aux USA: les « contre » faisant partie du corps médical (pédiatres, psys, dermatos…) et les « pour » ayant une culture plus commerciale. Car en effet, le marché potentiel est large : la stratégie du groupe Walmart est de s’insérer dans le marché des cosmétiques pour adolescents, qui représente 2 milliards de dollars, et de créer parmi les 8-12 ans des consommatrices de beauté régulières. Ce qui par ailleurs va à l’encontre de l’approche écologique revendiquée par le fabriquant.

En bref, une démarche qui fait bondir la plupart des parents et des soignants, sans parler, sur le plan éthique, de l’instrumentalisation de l’enfant, conditionné dès le plus jeune âge pour être un consommateur régulier, objet dans ce cas des projections névrotiques de ses parents obsédés par la peur de vieillir. Et bien, nos petites filles ont intérêt à avoir les épaules solides pour résister à la pression qu’on leur impose dès l’école primaire…

Lien 1
lien 2

Source photo 1

lundi, 2 août 2010

LE MAQUILLAGE MINERAL : LA NOUVELLE TENDANCE

maquillage mineral

Directement dans la lignée des tendances naturelles, et déjà fort répandu aux USA, le maquillage minéral conquiert de plus en plus de Françaises. Voici quelques explications pour comprendre de quoi il s’agit.

Le maquillage minéral est fabriqué à partir de particules minérales inorganiques, trouvées dans la nature. Ces minéraux sont ensuite finement broyés pour obtenir de la poudre, puis purifiés. Il s’agit donc cristaux qui laissent respirer la peau. Des pigments sont ensuite ajoutés pour donner la couleur, principalement du mica ou de l’ultramarine.

On trouve classiquement les minéraux suivants : dioxyde de titane, oxyde de zinc ou de fer, mica, oxychloride de bismuth, mais aussi du talc, de la silice, du kaolin (argile blanche) , de la poudre de riz ou de soie, de l’ultramarine…

Bien connus en dermatologie, puisqu’on les recommande sur les peaux agressées, les maquillages minéraux sortent de leur sphère confidentielle pour toucher un public plus large, sans forcément de problèmes de peau. En effet, les minéraux des maquillages en poudre ne font pas occlusion, autrement dit, ils laissent la peau respirer et sont non comédogènes, ce qui n’est pas toujours le cas des fonds de teint. Ils sont dépourvus de conservateurs, et sont considérés comme hypoallergéniques. Ils permettent aussi d’avoir le confort d’avoir la sensation d’une peau nue. Certains de ces minéraux sont également apaisants pour les peaux sensibles. Enfin, les propriétés optiques de certains minéraux confèrent un effet bonne mine appréciable.

Évidemment, vous n’aurez pas, avec le maquillage minéral, le pouvoir couvrant d’un fond de teint. mais pour les adeptes du naturel, cela devrait être suffisant.

Source photo : http://www.plurielles.fr/beaute/maquillage/maquillage-mineral-notre-selection-3635844-402.html

lundi, 29 mars 2010

QU’EST-CE QUE LE MAQUILLAGE CORRECTEUR EXACTEMENT ?

maquillage_correcteur.jpg

Ce terme est parfois mystérieux, et les femmes qui se fournissent exclusivement en parapharmacie pour leurs cosmétiques me posent souvent la question, car ce sont ces fonds de teint et poudres que l’on retrouvent sur les présentoirs : Avène, La Roche-Posay, Vichy… sont en général bien représentés.

En quelques mots, ces produits de maquillage différent de ceux que vous trouverez en parfumerie car ils sont plus riches en pigments (jusqu’à 40%), donc plus camouflants. Ils s’adressent initialement à la correction de défauts très affichants (type cicatrices, taches…), mais sont également utilisés par des femmes aux peaux intolérantes, voire celles aux peaux normales.
Le choix de la teinte se fait comme un maquillage classique, mais l’étalement doit se faire au préalable sur le dos de la main afin de réchauffer et fluidifier le produit (lorsqu’il s’agit d’un fond de teint). Pour les poudres, on évitera de faire quelque chose de trop compact, qui peut paradoxalement accentuer les défauts, en majorant les reflets.

Enfin, le reste du maquillage se déroule de façon classique, en faisant toujours très attention aux jeux d’ombres et lumières.

Chez l’homme et chez l’enfant, on peut également avoir recours à ce type d’artifice, en couches très légères, dans un but de camoufler des defects très marqués et socialement invalidants. Il vaut alors mieux passer entre les mains de professionnels du maquillage correcteur, infirmières et dermatologues essentiellement, lors d’un atelier, pour acquérir de bonnes bases, et éventuellement de discuter avec d’autres patients.

Source photo