Dermatologie et Esthétique

Le docteur Nina Roos vous
accueille aussi sur son site
docteurninaroos.fr

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - layering

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi, 24 mars 2014

CONSEILS POUR PRATIQUER L’ART DU LAYERING

layering.png

Bon, vous avez lu dans le billet précédent quelles sont les substances à ne pas mélanger, mais vous avez toujours envie d’essayer le layering. Voici comment s’y prendre, à la façon des japonaises ou des coréennes.

La layering consiste à superposer les couches (layers en anglais) de cosmétiques. C’est également un rituel de soin lent, apaisant, où l’on va prendre le temps de s’occuper de soi. A conseiller le soir donc, avant d’aller au lit.

Le premier temps est évidemment celui du démaquillage, du nettoyage du visage. Il doit être minutieux et non agressif. Le choix du produit est assez personnel, mais je conseille vivement les lotions micellaires, qui ont un bon pouvoir nettoyant (grâce à leurs micelles qui absorbent tout) tout en respectant les peaux sensibles. Une eau micellaire peut s’appliquer sur les yeux, elle ne se rince pas, mais on peut y ajouter un spray d’eau thermale, rafraichissant, purifiant et anti-oxydant.
Une à deux fois par semaine, cette étape peut être suivie d’un masque désincrustant (à rincer), qui facilitera la pénétration des actifs que l’on va appliquer.

Vient ensuite l’étape des couches.
Un sérum, concentré en actif, est à appliquer d’abord et de façon uniforme sur le visage. En cas de peau sensible, un sérum spécifique au contour des yeux est préférable sur cette zone fragile et facilement irritable.
On appliquera ensuite une crème traitante, en réservant au soir les crèmes irritantes, non adaptées à la journée du fait des UV. Par exemple, acides de fruits, ou rétinol.
Enfin, je conseille par-dessus une crème hydratante apaisante assez riche : elle va réhydrater la peau la nuit et limiter le dessèchement dû aux soins anti-âge.

mercredi, 19 mars 2014

EST-IL DANGEREUX D’ASSOCIER DES COSMETIQUES ENTRE EUX ?

Suivant la mode asiatique, nombreuses sont les Françaises à superposer les crèmes, de nuit, comme de jour. On appelle cela le layering. Cela a-t-il un intérêt ? En pratique, il est difficile de savoir si la peau absorbe effectivement tous ces ingrédients, ou s’il y a un effet de saturation au delà d’un certain seuil, ou pour certaines molécules… IL n’y a donc pas de réponse sûre à cette question aujourd’hui. Ce qui est certain, en revanche, c’est que certains produits ne doivent pas être pas être associés !

Voici quelques associations à éviter…

Ne mélangez pas la vitamine C avec :

  • Les AHA (alpha-hydroxy acides) : la vitamine C est déjà acide, les AHA aussi, tout ceci risque d’irriter la peau, ce qui limite le rythme d’application des crèmes et risque d’entrainer des taches au soleil.
  • Le rétinol : de même, les dérivés de vitamine A sont des composés acides, à ne pas cumuler à l’acidité de la vitamine C.
  • Les peptides de cuivre : les peptides de cuivres stimulent la formation d’élastine et collagène, mais ces effets sont inhibés par la vitamine C…


Ne mélangez pas le rétinol avec :

  • Les AHA : l’irritation des deux molécules risque d’être intense, créant rougeurs, sécheresse, voire eczéma. Il vaut mieux alterner les applications si vous tenez absolument à utiliser les deux produits en même temps : un soir rétinol, un soir AHA, à chaque fois en petites quantités, et avec un écran solaire le matin.
  • Le péroxyde de benzoyle : il s’agit d’une association classique dans le traitement de l’acné, mais doublement irritante. Inutile de tenter d’appliquer les deux le même soir, vous réussirez simplement à vous décaper, sans pouvoir bénéficier des effets de ces traitements à moyen terme. Là encore, il vaut mieux préférer l’alternance…et la régularité !