Dermatologie et Esthétique

Le docteur Nina Roos vous
accueille aussi sur son site
docteurninaroos.fr

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - exfoliants

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi, 3 octobre 2016

5 réflexes à adopter après 30 ans

5_reflexes_apres_30_ans.png
C’est à partir de 30 ans que le vieillissement de la peau démarre. Adopter de bons réflexes à cet âge vous permettra de conserver élasticité et luminosité, deux caractéristiques des peaux jeunes.

1) Exfoliez régulièrement

Le métabolisme cellulaire se ralentit passé 30 ans, les cellules mortes ont donc tendance à s’accumuler à la surface de l’épiderme et à ternir la peau. Perte d’éclat, peau moins douce, teint gris sont autant de conséquences de cet engorgement. La solution est de débarrasser votre peau des cellules qui s’y accumulent et de forcer mécaniquement l’épiderme à se régénérer, par des exfoliations régulières. Exfolier votre peau 2 à 3 fois par semaine vous aidera à garder une peau douce et fraiche.

Vous avez le choix parmi les exfoliants : microbilles, argile, masques prêts à l’emploi. L’idéal est d’avoir un masque à l’acide glycolique pour une exfoliation homogène et en profondeur, voire à l’acide salicylique si vous avez la peau grasse.

2) Hydratez suffisamment

En prenant de l’âge, la peau devient plus sèche et plus fine. L’hydratation est donc nécessaire pour maintenir un aspect lisse et rebondi. Une hydratation suffisante est également indispensable au bon fonctionnement des cellules cutanées. A la trentaine, votre peau a besoin de plus d’attention de votre part. Pour une peau élastique et lumineuse, il faut donc boire régulièrement dans la journée, et avoir une crème restructurante le soir. Voici une liste indicative pour chouchouter votre peau en automne-hiver en cliquant sur ce lien.

3) Utilisez une protection solaire en ville

Le soleil est l’ennemi numéro 1 de la peau, le principal agent du vieillissement cutané. Et si à 20 ans, la peau récupère bien et répare facilement les dégâts solaires, ce n’est plus la même chose après 30 ans. Mieux vaut donc vous équiper de soins de jour dotés de filtres solaires à large spectre (contre les UVA, les UVB, et si possible les Infra-Rouges). Vous préviendrez ainsi la formation précoce de taches brunes, ridules et excroissances.

N’oubliez pas de protéger aussi le cou et le décolleté, qui sont des zones fragiles souvent exposées à la lumière du soleil.

4) Ajoutez du rétinol à votre routine

Si les dermatos ne jurent que par le rétinol, c’est que cette molécule est à elle seule un antidote au vieillissement cutané. Le rétinol gomme les cellules mortes, stimule le renouvellement cellulaire, limite la formation des taches brunes, régule la production de sébum, et active la fabrication de collagène et de tissu élastique. Qui dit mieux ? Et si vous craigniez les irritations, voici des astuces pour mieux supporter le rétinol (et les soins de la même famille) : Conseils pour mieux supporter la vitamine A acide et les rétinoïdes.

5) Utilisez un sérum multivitaminé

A partir d’un certain âge, apporter un supplément de vitamines à sa peau permet d’optimiser ses défenses naturelles et les réparations cellulaires. La solution la plus simple consiste à utiliser matin et soir un sérum concentré en vitamines anti-âge et antioxydantes : vitamine C, vitamine E, acide férulique, acide ellagique…Après quelques semaines d’utilisation, vous noterez que la peau est plus lumineuse et plus tonique. Mais c’est surtout pour leur effet préventif que ces sérums sont intéressants, alors n’attendez pas pour les utiliser.

Sur le même sujet:

5 façons d'avoir une peau plus jeune

Vitamine A acide: le secret d'une belle peau ?

10 raisons d'ajouter du rétinol à sa routine

Photo : arqvac.tumblr.com

lundi, 21 juillet 2014

PEUT-ON FAIRE DU LAYERING QUAND ON A LA PEAU MIXTE OU GRASSE ?

peau_grasse_5.png

C’est la grande angoisse des peaux grasses : déclencher une poussée de boutons par un mauvais usage ou un mauvais choix des cosmétiques. Rassurez-vous, le layering, c’est-à-dire la superposition des couches de crèmes, peut être réalisée sur peau grasse, moyennant certaines précautions.

La première est le choix des textures. Plus que la nature même du cosmétique, le choix des textures est essentiel. Il faut éviter les crèmes trop grasses, destinées aux peaux sèches, ou enrichies en corps gras (beurre de karité, huiles végétales…), et qui boucheront les pores.

La deuxième est l’ordre d’application. Je sais que les Japonaises ont un rituel codifié pour cela, mais si vous avez une peau grasse, n’allez pas chercher les problèmes : on superpose les crèmes de la plus fluide à la moins fluide, en terminant par les soins teintés.

La troisième est de savoir se modérer ! Vous n’êtes pas obligée de superposer tous les jours plusieurs crèmes. Il faut savoir faire des pauses, et votre peau ne s’en portera pas mal. Pour les fumeuses en particulier, je recommande de ne pas abuser du layering.

Enfin, afin d’éviter d’étouffer sa peau, pour toutes, il est nécessaire de la nettoyer soigneusement le soir, et d’utiliser régulièrement des soins exfoliants.

lundi, 11 novembre 2013

COMMENT TRAITER LA KERATOSE PILAIRE ?

keratose_pilaire.png

La « peau de poulet », râpeuse, à la face postérieure des bras, sur les cuisses, voire sur le visage et les fesses, ça vous dit quelque chose ? Cette particularité anatomique de votre peau n’est pas grave, mais elle est souvent mal vécue. La kératose pilaire est en fait un épaississement de la peau autour des follicules pileux, qui touche préférentiellement les atopiques. En France, 25% de la population générale est atteinte. Si l’on ne peut pas changer la structure de la peau, on peut tout de même l’améliorer avec certains produits. Voici quelques conseils qui devraient vous aider:

  • N’oubliez pas d’hydrater quotidiennement la zone, ça aide un peu car la kératose pilaire s’aggrave au froid.
  • Dans le choix des crèmes, préférez les produits exfoliants : aux acides de fruits (AHA, BHA, PHA), acide glycolique en particulier, acide lactique, ou urée dosée à plus de 10%. Il faut prévoir une utilisation régulière (plusieurs fois par semaine) et prolongée, car dès que vous arrêterez…la nature reprendra ses droits.
  • Si vous n’y arrivez pas, consultez votre dermato : dans les cas les plus sévères, des rétinoïdes sont prescrits. En cas de rougeurs associées au niveau du visage, les lasers vasculaires peuvent les atténuer si vous êtes très complexé(e).



Source photo : dermatologie.free.fr