automne_2.png

L’automne est une période de transition difficile pour les cheveux. Chute saisonnière, changement de texture, fragilité ou manque de vitalité sont fréquents en cette période. Voici comment y remédier.

Avec le stress de la rentrée, les changements de rythme et de luminosité, et une moins bonne alimentation, vos cheveux ont des raisons de ne pas être aussi en forme qu’en été. Et comme ces désagréments ont tendance à perdurer tout l’hiver, n’attendez pas pour agir.

1) En cas de chute de cheveux : débutez rapidement un complément alimentaire !

La chute de cheveux saisonnière est normale, mais elle peut prendre des proportions inquiétantes dans certains cas. Plus tôt vous démarrerez un complément alimentaire, plus tôt vous enrayerez la chute. Pensez qu’il faut 3 mois pour stopper le phénomène, il ne faut donc pas attendre que les cheveux tombent par poignées si vous êtes sujette aux chutes automnales.

L’idéal est un complément contenant du fer, nutriment indispensable à une repousse de bonne qualité. A prendre pendant 3 mois :

- Novophane, Laboratoire ACM (2 gélules/jour)

- Anacaps, Ducray (1cp/jour)

2) Pour dynamiser des cheveux fragiles : ciblez les bons aliments !

Les cheveux ont besoin de fer, de vitamines et de minéraux pour bien pousser et être robustes. Que vous soyez végétarienne ou carnivore, vous pouvez garnir votre panier de course avec les aliments suivants, à acheter frais et bio de préférence, afin d’en tirer les plus de nutriments :

- Des œufs

- Des lentilles vertes

- Des poivrons rouges

- Des huitres

- Des épinards

- Du foie

- De la patate douce

- Du soja

- Des céréales de petit déjeuner

- De la levure de bière

3)Pour des cheveux secs et ternes : essayez les soins naturels

Pas besoin d’aller chercher bien loin pour restructurer et nourrir des cheveux cassants.

Certaines matières végétales semblent avoir été faites pour entretenir et gainer les fibres capillaires. C’est le cas du beurre de karité, de l’huile d’avocat, de l’huile de coco, de l’huile d’amande douce, et des jaunes d’œufs. Seuls ou associés entre eux, ces ingrédients s’utilisent en masque, à laisser posé au moins 30 minutes, deux fois par semaine. Rincez toujours avec un shampooing très doux pour cheveux abimés, ou un shampooing peu moussant (bio ou solide) afin de na pas décaper vos cheveux.

Enfin, pour les cheveux ternes, vous pourrez leur redonner brillance et éclat avec du vinaigre d’alcool (à acheter au supermarché). Une friction au vinaigre d’alcool après le shampooing donne une brillance immédiate et active la microcirculation du cuir chevelu. Quelques cuillères à soupe suffisent pour des cheveux longs. Veillez à bien prendre du vinaigre d’alcool (et non un autre vinaigre alimentaire) car son odeur s’évapore rapidement. Ce geste est à renouveler 1 à 2 fois / semaine.

Enfin, n’hésitez pas à couper les pointes (voire bien plus !) afin de stimuler la repousse. Cela donnera également du volume à vos cheveux et les allégeant, en attendant qu’ils se portent mieux.

4) Dans tous les cas : activez la microcirculation

Pour pousser et être solides, vos cheveux ont besoin de recevoir de l’oxygène et des nutriments, par les micro-vaisseaux sanguins qui irriguent la peau du cuir chevelu.

Il n’est pas difficile d’oxygéner vos racines:

- Faites du sport (au minimum de la marche rapide) 30 minutes 3 fois par semaine,

- Réduisez le tabac,

- Frictionnez vos cheveux en vous shampooinant. Attention, il ne faut tirer, simplement masser du bout des doigts la peau du crane, pendant une minute, sous la douche.

Si malgré tout, la situation ne s’améliorer pas assez, ne tardez pas à consulter un médecin, il vous prescrira un bilan et des médicaments plus forts.

Sur le même sujet, rendez-vous sur Mon Site Beauté:
Chute de cheveux: quand faire un bilan ?
Chute de cheveux chez la femme: quand s'affoler ?