travail_et_rides.jpg

Il va être difficile d’aborder ce sujet avec votre chef, mais la question mérite d’être posée en dehors du bureau : abime-t-on sa peau au boulot ?
La réponse est oui, mais la solution n’étant pas de changer de poste, il convient plutôt de comprendre ce qui se passe et comment y remédier.

En tête de liste des pourvoyeurs de rides, arrive le travail sur ordinateur. En effet, les efforts d’accommodation qu’il peut susciter creusent les rides du lion (entre les sourcils), et des pattes d’oie. Ceci est majoré si vos lunettes ne sont pas adaptées à votre vision, ou si vous tournez le dos à une fenêtre, et devez lutter contre les reflets sur votre écran. Je vous conseille donc d’améliorer l’éclairage et de faire le point une fois par an avec votre ophtalmologue.
De même si vous travaillez en extérieur ou passez du temps au volant, vous plisserez bien souvent les yeux et les sourcils sans vous en rendre compte. Il faut également revoir régulièrement votre correction oculaire et vous munir de lunettes de soleil couvrantes car les UV abiment également le cristallin et sont source de cataractes.

Lorsque les rides sont installées, on peut proposer des injections de toxine botulique voire d’acide hyaluronique afin d’immobiliser les muscles et/ou de combler les sillons existants.

L’autre pourvoyeur de ridules est l’air conditionné, asséchant particulièrement les peaux claires ou réactives. Il faut alors éviter de travailler juste sous l’aération, penser à boire régulièrement (1,5 litre d’eau par jour) afin d’hydrater votre peau de l’intérieur, et choisir une crème riche qui soit nourrissante sans être occlusive.

Enfin, on ne le répètera jamais assez, le stress lié à l’ambiance de travail, aux transports ou aux mauvaises habitudes alimentaires , retentit sur tous les organes et est particulièrement visible au niveau de la peau : teint terne, pores dilatés (voire acné), traits tirés, peau qui s’affine…Tout ceci constitue un signal d’alerte qui doit vous faire – si possible- repenser vos conditions de travail. Prévoir une pause zen au thé vert dans l’après-midi, apporter son repas préparé à la maison, décaler ses horaires de travail pour éviter les bouchons, sont autant de petites mesures choisies par certains pour limiter les stress du travail. Quand les dégâts commencent à se voir toutefois, votre dermatologue peut vous aider à trouver les soins qui permettront d’entretenir la vitalité et l’éclat de votre peau.

Enfin, il ne faut pas oublier que l’amélioration des conditions de travail bénéficie à tout l’organisme, la peau ne reflétant que ce qui se passe à l’intérieur…vous serez donc gagnante sur tous les plans !


Photo