TA_65_1.jpg

Fabriqué à partir de l’herbe chinoise Astragalus membranaceus, ce produit est commercialisé par une firme américaine dans le but de restaurer les fonctions déclinant avec l’âge, telles que la vision, le système immunitaire, la régulation du cholestérol et du taux de sucre dans le sang etc….

La plante interagirait avec les télomères (les extrémités de l’ADN qui se raccourcissent à chaque division cellulaire jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de quoi permettre le renouvellement de la cellule). La longueur des télomères est donc un marqueur de l’âge cellulaire sur lequel certains facteurs peuvent agir.

TA_65_2.jpg

Et les essais sur la souris sont intéressants, avec amélioration de la texture de la peau, de la régulation du sucre sanguin par l’insuline, repousse des poils tombés et…augmentation du taux de cancers du foie.

Vous ne pensiez tout de même pas que la pilule miracle existait ? Rappelez-vous, l’organisme des mammifères contrôle et régule chaque jour la multiplication des cellules dont le nombre est fini et prédéterminé justement par ces télomères. Les cellules anormales sont généralement éliminées ; lorsque ce n’est pas le cas et qu’elles prolifèrent à l’infini, il se développe des cancers.
Il est donc théoriquement risqué de prendre au long cours un produit modifiant la régulation des télomères.

Bon, ça ne vous rassurera peut-être pas non plus d’apprendre que le fondateur de la société commercialisant ce produit – T.A. Sciences®- est diplômé en…philosophie et business ! Voilà un beau sujet pour le bac philo cette année : « Est-il sage de vouloir influencer la nature ? »…

Lien

Photo: La fontaine de jouvence, par Lucas Cranach