calvitie

L’alopécie androgénétique – nom scientifique donné à la calvitie de disposition masculine chez l’homme et chez la femme – est une forme répandue de chute de cheveux dans les deux sexes. Si l’on sait qu’il y a une bonne part d’hérédité dans ces cas, le mécanisme en cause n’est pas encore complètement élucidé. Une étude récente vient peut-être apporter quelques éléments de réponse sur ce sujet.

En effet, les travaux d’une équipe de Philadelphie de février 2011 suggèrent qu’un défaut dans la façon dont les cellules souches se différencient en précurseurs des cellules du follicule pileux pourrait être à l’origine de cette calvitie programmée. Les chercheurs ont constaté que l’alopécie androgénétique est associée à une diminution significative de la taille des follicules pileux, ce qui pourrait être lié à une perte des cellules souches ou progénitrices du follicule pileux.

Pour tester cette théorie, cette équipe a comparé le nombre de ces cellules sur échantillons issus de patients avec puis sans alopécie androgénétique. Leurs résultats mettent en évidence une réduction significative des cellules progénitrices de follicule pileux en cas d’alopécie.

Ainsi la présence d’un défaut génétique dans le développement des cellules des follicules pileux, si elle est confirmée, pourrait ouvrir des pistes pour de futurs traitements.

Source:

Garza LA. Bald scalp in men with androgenetic alopecia retains hair follicle stem cells but lacks CD200-rich and CD34-positive hair follicle progenitor cells. J Clin Invest. 2011;121(2):613-22.

Lien: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3026732/