Voilà peut-être ce que nous réserve la recherche en matière de volumétrie, c'est-à-dire les traitements visant à restaurer les formes du visage.
cellule souche

Une étude publiée dans un très sérieux journal de chirurgie plastique début 2010 s’intéresse à l’adjonction de cellules souches dans un réseau d’acide hyaluronique, en tant que produit de comblement. L’intérêt de cette association est que la transplantation de cellules souches issues du tissu adipeux contribue à l’établissement d’un réseau fibrovasculaire de soutien.

Les effets thérapeutiques potentiels ont été évalués sur modèle de peau de souris exposés aux UV. Dans ce contexte, les études en microscopie électronique et IRM ont montré que les cellules souches s’incorporaient activement dans le dépôt d’acide hyaluronique et formaient un réseau fibrovasculaire organisé à 3 semaines.
De plus l’association des cellules souches dérivées et de l’acide hyaluronique induisait une augmentation significative des précurseurs du collagène. Enfin, sur ce modèle murin, l’injection de cette association abolissait les rides cutanées photo-induites. Les auteurs concluaient que l’association de cellules souches dérivées du TA et d’acide hyaluronique pourrait être prometteuse dans la cadre de la volumétrie de longue durée pour l’augmentation tissulaire en chirurgie reconstructrice.

Bien sûr, il faudra encore plusieurs années et de nombreuses autres études, sur peau humaine et in vivo chez l’Homme avant de conclure, mais ceci ouvre des perspectives intéressantes, aussi bien en reconstruction qu’en esthétique.

Référence :

Altman AM. Human Tissue-Resident Stem Cells Combined with Hyaluronic Acid Gel Provide Fibrovascular-Integrated Soft-Tissue Augmentation in a Murine Photoaged Skin Model. Plast Reconst Surg. 2010. 125(1):63-73

Source photo