Utilisés depuis de nombreuses années dans la prise en charge des brulés, les fibroblastes autologues sont arrivés timidement il y a quelques années en esthétique. Les fibroblastes sont les cellules constitutives du derme, celles qui fabriquent de quoi charpenter la peau (collagène, élastine, acide hyaluronique…). Autologue signifie que le patient est son propre donneur de fibroblastes. En pratique, il s’agit de prélever sous anesthésie locale un petit fragment de peau (dans une zone non agressée par le soleil), de l’adresser à un laboratoire spécialisé qui en extraira les fibroblastes et les fera se multiplier en culture. Au bout de 8 à 10 semaines, le fruit de cette culture est adressé au médecin : il s’agit d’une solution contenant des millions de fibroblastes.

Régénération faciale

Il s’agit ensuite de napper l’ensemble de la zone à traiter en injections dermiques superficielles, comme de la mésothérapie. Le résultat attendu est différé dans le temps, et variable selon les patients. Globalement, les patients notent une amélioration de la qualité de la peau, de sa tonicité, de son épaisseur, de sa texture…Le mode d’action de ces traitements est encore mal connu, mais les recherches avancent. Enfin, si tout cela paraît intéressant, un des freins majeurs au développement large de ces techniques est bien entendu leur coût, puisque le praticien devra débourser 4 500 euros au laboratoire pour l’expansion des cellules, et le patient en général le double...