Dermatologie et Esthétique

Le docteur Nina Roos vous
accueille aussi sur son site
docteurninaroos.fr

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

médecine anti-âge

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi, 3 octobre 2016

5 réflexes à adopter après 30 ans

5_reflexes_apres_30_ans.png
C’est à partir de 30 ans que le vieillissement de la peau démarre. Adopter de bons réflexes à cet âge vous permettra de conserver élasticité et luminosité, deux caractéristiques des peaux jeunes.

1) Exfoliez régulièrement

Le métabolisme cellulaire se ralentit passé 30 ans, les cellules mortes ont donc tendance à s’accumuler à la surface de l’épiderme et à ternir la peau. Perte d’éclat, peau moins douce, teint gris sont autant de conséquences de cet engorgement. La solution est de débarrasser votre peau des cellules qui s’y accumulent et de forcer mécaniquement l’épiderme à se régénérer, par des exfoliations régulières. Exfolier votre peau 2 à 3 fois par semaine vous aidera à garder une peau douce et fraiche.

Vous avez le choix parmi les exfoliants : microbilles, argile, masques prêts à l’emploi. L’idéal est d’avoir un masque à l’acide glycolique pour une exfoliation homogène et en profondeur, voire à l’acide salicylique si vous avez la peau grasse.

2) Hydratez suffisamment

En prenant de l’âge, la peau devient plus sèche et plus fine. L’hydratation est donc nécessaire pour maintenir un aspect lisse et rebondi. Une hydratation suffisante est également indispensable au bon fonctionnement des cellules cutanées. A la trentaine, votre peau a besoin de plus d’attention de votre part. Pour une peau élastique et lumineuse, il faut donc boire régulièrement dans la journée, et avoir une crème restructurante le soir. Voici une liste indicative pour chouchouter votre peau en automne-hiver en cliquant sur ce lien.

3) Utilisez une protection solaire en ville

Le soleil est l’ennemi numéro 1 de la peau, le principal agent du vieillissement cutané. Et si à 20 ans, la peau récupère bien et répare facilement les dégâts solaires, ce n’est plus la même chose après 30 ans. Mieux vaut donc vous équiper de soins de jour dotés de filtres solaires à large spectre (contre les UVA, les UVB, et si possible les Infra-Rouges). Vous préviendrez ainsi la formation précoce de taches brunes, ridules et excroissances.

N’oubliez pas de protéger aussi le cou et le décolleté, qui sont des zones fragiles souvent exposées à la lumière du soleil.

4) Ajoutez du rétinol à votre routine

Si les dermatos ne jurent que par le rétinol, c’est que cette molécule est à elle seule un antidote au vieillissement cutané. Le rétinol gomme les cellules mortes, stimule le renouvellement cellulaire, limite la formation des taches brunes, régule la production de sébum, et active la fabrication de collagène et de tissu élastique. Qui dit mieux ? Et si vous craigniez les irritations, voici des astuces pour mieux supporter le rétinol (et les soins de la même famille) : Conseils pour mieux supporter la vitamine A acide et les rétinoïdes.

5) Utilisez un sérum multivitaminé

A partir d’un certain âge, apporter un supplément de vitamines à sa peau permet d’optimiser ses défenses naturelles et les réparations cellulaires. La solution la plus simple consiste à utiliser matin et soir un sérum concentré en vitamines anti-âge et antioxydantes : vitamine C, vitamine E, acide férulique, acide ellagique…Après quelques semaines d’utilisation, vous noterez que la peau est plus lumineuse et plus tonique. Mais c’est surtout pour leur effet préventif que ces sérums sont intéressants, alors n’attendez pas pour les utiliser.

Sur le même sujet:

5 façons d'avoir une peau plus jeune

Vitamine A acide: le secret d'une belle peau ?

10 raisons d'ajouter du rétinol à sa routine

Photo : arqvac.tumblr.com

jeudi, 9 juillet 2015

Un teint superbe avec l'acide ellagique

acide_ellagique1.png

Dans la famille des super-aliments, ceux contenant de l'acide ellagique, sont incontournables pour soigner son teint. Anti-taches, anti-rides, anti-oxydants...Voici où les trouver.

Lire la suite sur Mon Site Beauté.

mardi, 7 juillet 2015

3 ingrédients pour réparer les dégâts solaires

3_anti-oxydants.png

Vous avez décidé de profiter du soleil malgré la chaleur ? Voici 3 concentrés d'anti-oxydants pour aider votre peau à rester sereine face aux UV.

Lire la suite sur Mon Site Beauté.

mardi, 16 juin 2015

Vieillissement: le rôle des UV illustré

UVA.png

Le soleil est le principal facteur externe de vieillissement de la peau. La preuve avec le visage de ce chauffeur, exposé durant 28 ans d'un seul et même côté.

Lire la suite sur Mon Site Beauté.

jeudi, 30 avril 2015

La bière au collagène des Japonaises

precious_beer.png
L'année dernière, une bière au collagène a fait son apparition au Japon, en tant que nouvel antiride. Que faut-il penser de ce mystérieux breuvage ?

Lire la suite sur Mon Site Beauté.

dimanche, 19 avril 2015

Le lifting cervico-facial en questions

lift.png
Communément appelée "lifting", cette intervention vise à repositionner les tissus affaissés du bas du visage et du cou. Les réponses à vos questions les plus fréquentes avec le Dr Grégory Staub.

Lire la suite sur Mon Site Beauté

lundi, 21 avril 2014

LES ERREURS DE SOINS QUI POURRAIENT AGGRAVER LE VIEILLISSEMENT DE LA PEAU

erreur.png

Il y a de fortes chances pour que vous fassiez déjà ce qu’il faut afin de conserver une peau en bonne santé : écran solaire, crèmes, hygiène de vie et alimentation saine…Il y a pourtant peut-être des erreurs que vous faîtes et qui pourraient saboter tous ces efforts. Par exemple…

Ne pas porter de lunettes de soleil:
Bien qu’elles passent pour un accessoire très tendance, les lunettes de soleil ont avant tout une vocation de protection: protection des yeux agressés par les UV, et protection de la peau fine et fragile du tour de l’œil. De plus, les lunettes limites le clignement des yeux nécessaire pour lutter contre la luminosité. Or ces contractions creusent les rides de la patte d’oie. Il est donc vivement conseiller de porter des lunettes couvrantes (larges), même en ville, afin de protéger la zone fragile du tour de l’œil.

Remplacer la crème de jour par un écran solaire:
Si vous pensiez que votre écran solaire apporte les mêmes bénéfices que votre crème de jour, et bien ce n’est pas le cas. Ce remplacement peut être fait occasionnellement pour vous simplifier la vie, pas exemple en vacances, mais il vaut mieux que cela ne devienne pas une habitude. Tout d’abord, l’écran solaire n’a pas les mêmes vertus qu’une crème un peu technique (anti-ride, anti-taches, anti-rougeurs…). De plus, la texture d’un solaire est souvent un peu grasse pour les peaux normales ou mixtes, vous risquez donc de développer, à la longue, de l’acné. Enfin, n’oubliez pas que pour être efficace, un écran solaire a besoin d’être renouvelé toutes les 2 à 3 heures, ce que l’on oublie souvent lorsqu’on l’utilise comme une crème de jour. Inutile donc de vous en barbouiller à 7h du matin pour aller déjeuner en terrasse à midi, il faudra de toute façon en remettre.

Ne pas mettre d’écran solaire quand il y a des nuages:
A moins qu’il n’y ait des nuages noirs et un orage, les UV passent à travers les nuages d’été. Les UVA principalement, responsables du vieillissement cutané, mais aussi les UVB, responsables des coups de soleil. Il faut donc sortir avec un écran solaire d’avril à septembre en métropole, voire toute l’année dans les régions plus ensoleillées.

Bien protéger du soleil le visage…et oublier le décolleté, la nuque, les mains….:
Tout est dit. Il s’agit d’une erreur fréquente : vous pensez à protéger le visage, mais vous oubliez les autres zones qui recevront des UV, et qui sont encore plus fragiles que le visage. La peau du décolleté notamment est fine et fragile et ne devrait pas être exposée au soleil, sous peine de se couvrir définitivement de rougeurs, taches, fripures. Les vêtements décolletés sont donc à réserver aux soirées si vous ne voulez pas imprimer le V de vieillissement entre vos deux seins.

vendredi, 14 mars 2014

BOTOX EN CREME : OU EN EST-ON DU REVANCE ?

revance_1000.png

Cela fait déjà quelques année que les Américains nous parlent de cette crème censée remplacer (sous contrôle médical) les injections de botox afin de corriger les rides…Mais toujours pas d’agrément FDA concernant le Revance…Alors où en est-on aujourd’hui ?

En 2012, Revance 1000 avait montré des résultats spectaculaires en matière de traitement des rides dynamiques, bien que non équivalents à ce que l’on peut obtenir avec une injection intramusculaire de toxine botulique.
Mais depuis, pas de nouvelles…Aucune trace de publications postérieures à début 2012 dans les bases de données scientifiques, aucune données mentionnées en congrès, pas de trace du fabriquant sur internet…Les hypothèses sont multiples : soit la société a fait faillite (ce ne serait pas la première fois qu’un projet prometteur échoue de cette triste façon), soit, cas le plus probable, les résultats décevants ne permettaient pas d’entrevoir un avenir commercial à ce produit.

Le fait est que, pour celles d’entre vous qui attendaient enfin la crème miracle, il va falloir se résoudre à poursuivre le botox exclusivement en injections.

lundi, 5 novembre 2012

LE VIEILLISSEMENT CUTANE DE LA MENOPAUSE

menopause.png

Les modifications hormonales ajoutées à la sénescence programmée de la peau font de cette période un tournant dans la physiologie cutanée, avec des modifications qui peuvent être rapidement visibles.

Le vieillissement physiologique de la peau démarre à la trentaine et va s’accentuer du fait de la carence oestrogénique. La peau devient progressivement plus fine, voire atrophique, sèche, déshydratée. Son élasticité est diminuée, de même que sa densité. La peau apparait donc moins tonique voire flétrie. Ces modifications sont par ailleurs accentuées par des facteurs externes tels que l’exposition aux UV, et plus visibles chez les sujets à la peau claire, initialement plus fines. A ceci s’ajoute la fonte progressive du support sous jacent –osseux, graisseux, musculaire- qui contribue à la sensation de vêtement trop grand par endroits.

Le tournant de la ménopause va accentuer brusquement ces modifications, sauf durant le temps de prise d’un éventuel traitement hormonal substitutif. L’amincissement du derme se fait au rythme d’une perte de 2% du collagène par an, de façon parallèle à la perte osseuse. Les bouffées de chaleur majorent la couperose et la tendance congestive du visage. D’autre part, sur le plan hormonal, une hyperandrogénie relative s’installe (moins d’œstrogène, mais toujours autant d’hormones masculines), d’où une hyperpilosité du visage et une chute de cheveux avec creusement des golfes temporaux.

Bien sûr ces modifications sont d’intensité variable d’une femme à l’autre, et fonction des dégâts cutanés pré-existant, et le tournant de la cinquantaine n’est pas forcément synonyme de décrépitude.
La meilleure façon de bien aborder cette phase de transition, sur le plan dermatologique, est d’avoir préparé la « retraite » de sa peau, autrement dit d’avoir préservé son capital solaire. Pour les cigales, il est encore temps de redresser la barre en optant pour une bonne hygiène de vie, des crèmes exfoliantes et redensifiantes, et éventuellement une discussion conjointe entre gynécologue et dermatologue.
Cependant, le ralentissement du vieillissement cutané n’est pas un argument suffisant à la mise en route d’un traitement hormonal substitutif lorsqu’il existe des contre-indications médicales. Heureusement, les dermatologues ne se débrouillent pas si mal que ça sans l’aide des gynécologues, il y a donc moyen de lutter contre le vieillissement cutané sans forcément passer par un traitement hormonal.

Photo

lundi, 13 février 2012

TA-65 : LA PILULE DE JOUVENCE ?

TA_65_1.jpg

Fabriqué à partir de l’herbe chinoise Astragalus membranaceus, ce produit est commercialisé par une firme américaine dans le but de restaurer les fonctions déclinant avec l’âge, telles que la vision, le système immunitaire, la régulation du cholestérol et du taux de sucre dans le sang etc….

La plante interagirait avec les télomères (les extrémités de l’ADN qui se raccourcissent à chaque division cellulaire jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de quoi permettre le renouvellement de la cellule). La longueur des télomères est donc un marqueur de l’âge cellulaire sur lequel certains facteurs peuvent agir.

TA_65_2.jpg

Et les essais sur la souris sont intéressants, avec amélioration de la texture de la peau, de la régulation du sucre sanguin par l’insuline, repousse des poils tombés et…augmentation du taux de cancers du foie.

Vous ne pensiez tout de même pas que la pilule miracle existait ? Rappelez-vous, l’organisme des mammifères contrôle et régule chaque jour la multiplication des cellules dont le nombre est fini et prédéterminé justement par ces télomères. Les cellules anormales sont généralement éliminées ; lorsque ce n’est pas le cas et qu’elles prolifèrent à l’infini, il se développe des cancers.
Il est donc théoriquement risqué de prendre au long cours un produit modifiant la régulation des télomères.

Bon, ça ne vous rassurera peut-être pas non plus d’apprendre que le fondateur de la société commercialisant ce produit – T.A. Sciences®- est diplômé en…philosophie et business ! Voilà un beau sujet pour le bac philo cette année : « Est-il sage de vouloir influencer la nature ? »…

Lien

Photo: La fontaine de jouvence, par Lucas Cranach

lundi, 18 juillet 2011

MODE DE VIE ET VIEILLISSEMENT CUTANE: QUE SAIT- ON DE NOUVEAU ?

mode de vie

Bien sûr, le tabac, les UV, le stress, vous le savez, sont des facteurs connus et reconnus impliqués dans le vieillissement cutané, mais ce ne sont pas les seuls à accélérer la dégradation de la peau.

Voici ce que nous apprennent les derniers travaux sur le sujet.

La pollution atmosphérique est un facteur bien documenté d’agression cutanée : le dioxyde de carbone, le dioxyde de soufre, l’ozone, le benzène, les hydrocarbures aromatiques polycycliques, les métaux en suspension interfèrent avec le métabolisme cutané. Evidemment, comme avec la fumée de cigarette, l’importance des répercussions à l’exposition de ces polluants dépend de leur concentration, de la durée d’exposition, et de prédispositions personnelles.

Le climat : froid, venteux et sec, il aggrave la sécheresse de la peau qui devient plus perméable aux allergènes et microbes. Les carences en vitamine C et D perturbent le fonctionnement des cellules de l’épiderme et du derme et des mécanismes immunitaires de défense de la peau.

Les rayons infra-rouges, enfin, sont l’objet de controverses quant à leur action sur la peau : ces rayons (émis par le soleil) pénètrent profondément, jusqu’à la graisse sous-cutanée et sont également utilisés en réjuvénation. Paradoxalement, il semble qu’une irradiation unique fasse augmenter le taux de collagène du derme, mais que des expositions répétées et cumulées aient l’effet inverse. Une raison supplémentaire de faire attention au soleil, car les filtres solaires ne protègent que des UVB et UVA, mais pas des rayons infra-rouges.

S’il est donc certain que vivre fait vieillir, vivre dans un environnement sain contribue à bien vieillir, c’est-à-dire à garder des organes fonctionnels le plus longtemps possible.

Source photo

lundi, 4 avril 2011

QUEL AGE A VOTRE PEAU ?

age de votre peau

C’est une question que l’on me pose souvent, alors pour m’éviter de devoir déployer des trésors de diplomatie et de finesse en assénant la réponse, voilà déjà de quoi vous orienter …et vous préparer psychologiquement !

Le vieillissement de la peau se fait de différentes manières, et à différentes vitesses selon les individus et les habitudes de chacun. Examinez bien votre visage, répondez par oui ou non aux questions suivantes et comptez un point par réponse positive. Rendez-vous après l’addition finale pour les résultats.

  • J’ai la peau claire et prends facilement des coups de soleil en été
  • J’aime m’exposer au soleil et/ou je...


Lire la suite sur Mon Site Beauté.

lundi, 14 mars 2011

LE TOP 10 DES INGREDIENTS BOTANIQUES DANS LES CREMES ANTI-AGE

ingrédients botaniques ingrédients botaniques 2
Parmi les extraits de plantes retenus pour leurs effets anti-age, certains se distinguent du lot. La liste ci-dessous, loin d’être exhaustive, n’exclut pas l’existence d’autres composés actifs, mais est plutôt destinée à celles qui cherchent de l’anti-age dans des produits plus naturels ou traditionnels.

  • Rosmarinus officinalis ou romarin, pour les peaux relachées ou fatiguées.
  • Vitis vinifera ou extraits de pépins de raisins car les polyphénols qu’ils contiennent luttent contre le stress oxydatif.
  • Oenothera biennis ou onagre bisannuelle, elle contient des acides gras essentiels qui aident à l’hydratation de la peau.
  • Glycyrrhiza glabra ou réglisse glabre, pour ses propriétés hydratante et anti-oxydantes.
  • Aframomum angustifolium (longoza plant) ou maniguette fine pour ses vertus stimulantes sur la collagénèse.
  • Diosgénine ou igname sauvage, pour son rôle de phyto-œstrogène, donc destinée au femme ménopausées sans traitement hormonal substitutif.
  • N6 furfuryladenine ou kinétine, pour son action anti-oxydante, aidant à luttre contre les dégâts cellulaires provoqués par les radicaux libres.
  • Ergothionéine, autre anti-oxydant piégeur de radicaux libres.

Et c’est encore mieux si votre alimentation est équilibrée et riche en anti-oxydants. En tout cas vous n’avez plus d’excuse pour manquer d’inspiration à la fête des mères !

Source: Cronin H. Top ten botanical ingredients in anti-ageing creams. J Cosmet Dermatol. 2010; 9(3): 218

lundi, 6 décembre 2010

LE TABAC POURRAIT AVOIR DES VERTUS ANTI-AGE…

Attention, je n’ai pas dit « fumer du tabac » !

tabac

Une équipe italienne a récemment découvert que des peptides extraits de plants de tabac sauvages (Nicotiana sylvestris) avaient des propriétés anti-oxydantes et pouvaient stimuler la synthèse de collagène.

En effet ces chercheurs ont démontré qu’in vitro, un mélange de peptides, d’acides aminés et de sucres extraits de plants de tabac pouvait augmenter l’expression des gènes de la synthèse de collagène, et diminuer l’expression de gènes impliqués dans la dégradation du collagène. De plus ces extraits de tabac pouvaient contrer les effets négatifs du stress oxydatifs sur l’expression des sirtuines (vous savez, les fameuses protéines de longévité). Des test in vivo sont actuellement en cours pour tenter de confirmer ces effets du peptide Bionymph (c’est le nom de cet extrait). Nous verrons si l’avenir nous confirme ces bonnes nouvelles

Lien : photo

lundi, 27 septembre 2010

DE L’ANTI-AGE DANS MA TAIE D’OREILLER ?

taie oreiller

Une étude récente publiée sur ce sujet a le mérite de nous faire rêver !

Le rôle du cuivre dans la collagénèse et les processus de cicatrisation de la peau n’est plus à démontrer. Sur cette base, une étude a été réalisée afin d’évaluer la possibilité de traitements cosmétiques véhiculés par les fibres d’une taie d’oreiller imprégnées de cuivre.
Cette étude menée durant 4 semaines sur 55 volontaires de 40 à 60 ans laisse penser qu’il est possible d’améliorer les ridules et l’aspect global de la peau de cette façon. Même s’il s’agit d’une période d’évaluation trop courte et d’un groupe de patients trop restreint pour pouvoir réellement conclure, on entrevoit aisément les possibilités pour le futur : le vêtement vecteur d’actifs utiles à la peau est peut-être en train de naitre.

Si cela vous laisse songeur, je vous laisse découvrir le site du fabriquant, qui ne s’est manifestement pas limité aux oreillers, puisqu’il décline ses textiles cuivrés du linge de maison aux sous-vêtements !

Lien : http://www.cupronsales.com/

Référence : Borkow G. Improvement of facial skin characteristics using copper oxide containing pillowcases: a double-blind, placebo-controlled, parallel, randomized study. Int J Cosmet Sci. 2009; 31(6):437.

lundi, 28 juin 2010

CE QUE L’ETUDE DES JUMEAUX PEUT NOUS DIRE DU VIEILLISSEMENT CUTANE

jumeaux

Nous vieillissons tous différemment. Dans ce processus inéluctable, la génétique se mêle aux facteurs environnementaux dans des proportions variables.

Une étude publiée en décembre 2009 nous permet d’en savoir un peu plus sur ce sujet. Une équipe américaine s’est intéressée au vieillissement chez les jumeaux (vrais et faux) afin de mieux identifier les facteurs environnementaux associés au vieillissement cutané. Un questionnaire recueillait chez 65 paires de jumeaux les notions de phototype, antécédent de cancer de la peau, la consommation de tabac et alcool, et le poids. Parallèlement, des mesures du vieillissement cutané étaient réalisées en utilisant une échelle photographique validée, principalement sur la présence de ridules et désordres pigmentaires.

Les résultats montrent que les facteurs associés à un vieillissement accentué sont : un antécédent de cancer de la peau, le surpoids, et la cigarette. Les chercheurs pensent que ces résultats peuvent aider à motiver les gens pour lutter contre les comportements à risques (tabac et expositions solaires répétées). Il est vrai que lorsque je demande à mes patientes de penser à arrêter de fumer, ou de faire attention au soleil, ce n’est pas la réduction du risque de cancers qui leur parle, mais les résultats qui seront visibles sur leur peau !

Référence: Martires KJ. Factors that affect skin aging: a cohort-based survey on twins. Arch Dermatol. 2009;145(12): 1375-9
Source photo: http://www.dinosoria.com/jumeaux.htm

lundi, 3 mai 2010

L’OVALE DU VISAGE : UN SUJET DIFFICILE

ovale du visage

Nombreuses sont les patientes qui, passée la quarantaine, viennent pour une prise en charge de « l’ovale du visage », comprenez : les contours inférieurs du visage. Les articles de la presse féminine sont assez élogieux sur les nouvelles techniques qui pourraient supplanter ou retarder la chirurgie, mais la réalité n’est pas si simple.

Lire la suite sur Mon Site Beauté.

lundi, 17 août 2009

COMMENT LUTTER CONTRE LE RELACHEMENT DE LA PEAU ?

Amorcé dès la trentaine, visible à la quarantaine, le relâchement de la peau est rarement bien vécu au niveau du visage ou du décolleté. Les phénomènes responsables ont multiples :

  • Perte du "matelas dermique" par ralentissement des synthèses de collagène, élastine, acide hyaluronique.
  • Chute de la graisse et des muscles sous l'effet de la pesanteur.
  • Atrophie progressive des muscles.
  • Perte de volume des os de la face, ce qui donne cet aspect concave au visage lorsqu'on regarde de profil.


Pour lutter, différentes options sont proposées, discutées au cas par cas, et idéalement associées:

  • La mésothérapie, qui consiste à injecter dans le derme une solution contenant de l'acide hyaluronique, des hydratants, des vitamines, des minéraux et anti-oxydants.
  • Les injections d'acide hyaluronique en nappage, afin de redonner de la densité au derme, de l'hydrater, et de stimuler la production de collagène et acide hyaluronique.
  • Les traitements laser ou la radiofréquence, qui visent à chauffer le derme en profondeur afin d'activer la synthèse de néocollagène.
  • Le lifting chirurgical, parfois nécessaire lorsque les tissus chutent.
  • Les soins dentaires s'il manque des dents (car cela participe au creusement du tour de bouche).
  • L'usage au quotidien de certaines crèmes de soin aide également à entretenir l'activité de sa peau et à prolonger les résultats des actes esthétiques (crèmes à base de fragments intermédiaires d'acide hyaluronique et crèmes aux acides de fruits en particulier).
  • Enfin, il faut lutter contre les effets du stress au niveau de la peau: avoir une alimentation équilibrée, une activité sportive régulière, pas de tabac, et peu de soleil.

mercredi, 15 juillet 2009

COMMENT RAJEUNIR LES MAINS ?

Rajeunir ses mains

Horreur, on vient de vous céder la place dans le bus alors que vous sortez de chez la dermatologue ? Ce sont peut-être vos mains qui vous ont trahie !

Bien que l'on multiplie les soins esthétiques du visage, et du décolleté, il ne vient pas toujours à l'esprit de traiter également les mains. Et pourtant, la main vieillissante est aussi visible que le nez. Comprenons d'abord comment elle vieillit. Contrairement au visage, le tissu graisseux sous-cutané de la main est quasi-inexistant; d'autre part, la peau y est fine et pauvre en glandes sébacées. Donc, rapidement, le dos de la main se squelettise, la main devient osseuse, et les veines saillantes. D'autre part, on oublie souvent de soigner ses mains, alors même qu'elles sont soumises à de plus nombreuses agressions: soleil, travaux ménagers, lavages …Résultat: des tâches brunes ("fleurs de cimetière", "tâches de vieillesse"..).

L'arsenal du dermatologue aujourd'hui comprend de nombreux outils pour rajeunir les mains, à condition de la faire en douceur, car la zone et fragile, et la main doit garder sa fonctionnalité: laser, peelings, injections d'acide hyaluronique, mésothérapie…Voire, chez le chirurgien: ablation des veines saillantes, correction des déformations osseuses, greffe de graisse autologue (les liftings de mains n'ont jamais percé car gênant la flexion palmaire). Par conséquent, la prise en charge des mains doit aussi faire partie de la stratégie de lutte "anti-âge", et ce d'autant plus que les procédures de traitement sont bien connues et cadrées aujourd'hui

(Source photos: http://soledanes.unblog.fr/peinture-sur-mains/)